mercredi 4 février 2009

Curiosités: Le langage des éventails


D’origine chinoise l’éventail a été introduit en France sous sa forme moderne par Marie de Médicis, femme du roi Henri IV, au XVIIe siècle.

L'usage de l'éventail est devenu un véritable langage de société pendant deux siècles. Ainsi, cette codification compliquée facilitera ou freinera les ardeurs de ces messieurs de la Cour.

L’art de s'en servir a permis aux femmes de la Cour d'exprimer les états d'âme et la plaisanterie aux déclarations d'amour.



Les messages transmis par le moyen de l'éventail:

Le tenir dans la main droite face au visage : Suivez-moi.
Le tenir dans la main gauche face au visage : Je désire un entretien.
Le poser contre l'oreille gauche : Je désire que vous me laissiez tranquille.
Le glisser sur le front : Vous avez changé.
Le faire tournoyer dans la main gauche : Nous sommes surveillés.
Le tenir dans la main droite : Vous êtes entreprenant.
Le faire glisser dans la main : Je vous hais.
Le faire tournoyer dans la main droite : J'aime quelqu'un d'autre.
Le faire glisser sur la joue et le poser sur le menton : Je vous aime.
Le présenter fermé : M'aimez-vous ?
Le faire glisser devant les yeux : Je suis désolée.
Toucher l'extrémité du doigt : Je désire vous parler !
Le poser immobile sur la joue droite : Oui.
Le poser immobile sur la joue gauche : Non.
Ouvrir et fermer : Vous êtes cruel.
Le laisser pendre : Nous resterons amis.
S'éventer lentement : Je suis mariée.
S'éventer rapidement : Je suis fiancée.
Le poser sur les lèvres : Embrassez-moi.
Ouvert et immobile : Attendez-moi.
Le porter ouvert dans la main gauche : Venez me parler.
Le placer derrière la tête : Ne m'oubliez pas.
extrait de"L'éventail à tous vents" (Louvre des Antiquaires, Paris 1989).


L'importance de l'eventail dans la Cour française des XVIIe et XVIIIe siècle est exposée dans le Musée de l'Eventail à Paris où on peut voir 1000 éventails réalisés par les maîtres éventaillistes du XVIIIe au XXe siècle.



Enregistrer un commentaire