lundi 9 février 2009

Stendhal

Henry Beyle, connu comme Stendhal, est né à Grenoble en 1783 et il est mort à Paris à l'âge de 59 ans. Il a été un des grands écrivains français du XIXe siècle , précurseur du réalisme.


Fils d'une famille d'une bonne position économique, sa mère est morte quand il avait 8 ans et il a toujours détesté son père. Il a eu comme précepteur un écclesiastique et ça lui a fait devenir athée.




Comme sa famille avait de l'argent, il n'a vraiment pas travaillé qu'à partir de ses 27 ans quand il est nommé auditeur au Conseil d'Etat français. Avant, il a mené une vie aventureuse, il s'est dédié à de nombreux amours et à voyager en Italie, pays qui aura une grande influence sur son oeuvre .

De retour en France, il devient intendant de Napoléon et mène une vie mondaine. Il passe plusieurs années en Autriche, en Allemagne et en Russie. A ses 40 ans (quand Napoléon ne gouverne plus et son père est mort) , il est pauvre et accepte une place d'auxiliaire à la Bibliothèque royale. Puis, il est nommé consul en Italie mais il vit comme un dandy et se dédie à la littérature. Il habite en Italie mais passe longtemps à Paris.

Il publie alors son premier grand roman Le Rouge et le Noir, chronique du XIXe siècle. Le personnage principal de ce roman, Julien Sorel, pauvre mais très ambitieux ne peut pas entrer dans l'armée (le Rouge) et entre dans l'église (le Noir). Homme très intelligent et qui ne montre pas ses vrais sentiments, il essai d'obtenir ce qu'il veut à travers les femmes. Finalement, il blesse une femme par vengeance et il est condamné à mort sans se repentir.


Ses autres oeuvres les plus connues sont La Chartreuse de Parme et Lucien Leuwen (posthume).
Beaucoup de ses oeuvres sont autobiographiques. Il a été un homme passionné, sensible et très individualiste qui cherchait partout le bonheur; un écrivain observateur de la société de son temps qui a su transmettre dans son oeuvre toutes les émotions humaines dans un cadre historique réel très mouvementé.

Stendhal et l'Italie ont toujours été reliés jusqu'au point que Stendhal a donné son nom au Syndrome Stendhal "réaction physique, avec palpitations et vertiges, causée par une émotion esthétique intense" parce qu'il a ressenti ce malaise à la sortie d'une église à Florence. C'est comme l'effet d'une overdose de beauté.



Enregistrer un commentaire