lundi 13 avril 2009

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert est un écrivain né à Rouen en 1821 et mort en 1880 d'une hémorragie cérébrale. Il est considéré comme le maître de l’école réaliste qui soumet le roman à la discipline des sciences biologiques et préconise l’objectivité.
Malheureusement, il ne rencontrera le succès qu'après sa mort.




Au lycée de Rouen où il a fait ses premières études, il a été un élève doué mais indiscipliné . Après, il est parti pour Paris et s'est inscrit à l'Ecole de droit, des études qu'il n'aimait pas. A 33 ans, une maladie assez grave (l'épilepsie) l'a obligé à regagner Rouen et à se retirer dans sa propritété de Croisset où il s'est consacré au "culte fanatique de l’art". Il ne sortait pas de chez lui et passait ses jours et ses nuits à écrire.

Il a voyagé très souvent, ce qui lui a donné de l'inspiration pour ses romans, comme celui intitulé « Impressions de voyage ».


De cette période, naîtront des œuvres comme « L'Education sentimentale », « Madame Bovary » ou encore « Salammbô ».




En 1846 sont morts successivement son père puis sa sœur (deux mois après son accouchement donc il a pris sa nièce en charge).

C'est durant l'été 1851 que Flaubert a commencé la rédaction de Madame Bovary. Il a poursuit ce travail durant 56 mois. A cette époque, le titre original était "Madame Bovary, mœurs de province".
Madame Bovary a été publié pour la première fois en 1856 dans la Revue de Paris sous la forme d’un feuilleton. . Pour l’anecdote, il semble qu’à l’origine, Flaubert avait refusé qu’on illustre la couverture de Madame Bovary avec un portrait de femme afin que le lecteur puisse laisser entièrement libre cours à son imagination. En 1857, les choses se sont compliquées avec le jugement de Flaubert et de son imprimeur pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs ». Finalement, Flaubert a été acquitté et Madame Bovary est devenu un grand succès littéraire dont on a fait 11 adaptations au cinéma.














En 1872, la mère de Flaubert est morte. À cette époque, il a eu des difficultés financières en plus de sa santé délicate. Il a publié toutefois en 1874 "La Tentation de saint Antoine". Puis, "Trois contes" en 1877. De 1877 à 1880, il a rédigé "Bouvard et Pécuchet", qu'il avait commencé en 1872-1874 et qui a été publié après sa mort.
Enregistrer un commentaire