mercredi 20 mai 2009

Les sectes

La Scientologie, les Témoins de Jéhovah, Raël et d’autres mouvements sectaires étendent leur influence un peu partout dans le monde.

En France, de sectes déguisées en ONG infiltrent aujourd’hui des organisations internationales telles que l'ONU ou l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

La mission française de lutte contre les sectes (Miviludes) veille à ce que ces mouvements sectaires restent sous contrôle. La Miviludes n'a pas d'équivalent en Europe.

Depuis 1995 et le rapport polémique Gest-Guyard qui faisait la liste des groupes sectaires, il n'y a rien de plus. La Miviludes souhaite donc reprendre le référencement des mouvements considérés comme des sectes, en regroupant les méthodes pratiquées, les problèmes avec la justice, des témoignages de victimes mais aussi, des déclarations de responsables de ces mouvements.

Le président de la Miviludes va également demander au gouvernement que toutes ces informations soient disponibles sur Internet afin de sensibiliser un public qui se fait souvent tromper par des communautés en apparence inoffensives.


Le 25 mai se tiendra au tribunal correctionnel de Paris un procès historique : celui de l’Eglise de Scientologie. Cette instruction représente un deuxième coup dur pour l’organisation fondée par le romancier de science-fiction Ron Hubbard puisqu’elle fait aussi l’objet d’un procès du même type en Belgique.

Source: adaptation de Le petit journal (19 mai 2009 )

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis Témoins de Jéhovah comme 200.000 autres personnes en France.
Je suis indigné sur l'amalgame que vous faites dans votre post entre la scientologie, rael et les TJ.
1/ soit vous ne savez pas de quoi vous parlez; à contrario de tous ceux qui nous connaissent vraiment et qui trouverons cette assimilation grotestque et insultante.
a force de véhiculer ce genre de chose, on finit par provoquer des catastrophe dont l'histoire des hommes pulule
2/ soit vous etes de mauvaise foi et c'est pire

Anonyme a dit…

Salut Témoin de Jéhova, je suis raëlienne mais, comme à dit Voltaire " je ne partage pas toutes tes idées mais je me battrai pour que tu puisses les dire", au nom de la Liberté d'expression. Moi je ne supporte pas l'amalgame tout court entre toutes les minorités de conviction appelées "sectes" par les mauvaises langues. Je suis pour la diversité à condition que l'on respecte la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. La Miviludes et autres anti-sectes sont là pour nous contrer et nous empêcher de nous exprimer, ils ne savent pas que ceux qui nous contrent nous donnent de l'énergie et nous renforcent dans nos convictions. Courage la Justice vaincra avant que l'inconscience mène la planète à l'autodestruction. Paix, amour, Fraternité. Emilie 06

renato666 a dit…

Il faut être particulièrement formaté à l'intolérance et à la petitesse d'esprit pour considérer le droit de défense des minorités auprès des instances internationales pour de l'infiltration.
Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, la France a été plusieurs fois, et est toujours, pointé du doigt par ces mêmes instances pour non respect de ses minorités.
Et certains politiques français, suivis par des médias, des organisations anti sectes et plus généralement tous ceux que le droit de penser différemment dérange, sont les seuls au monde à ne pas en tenir compte.
Et ce sont eux qui parlent de "comportement sectaire" !
On croit rêver !

Jean Pierre 35 a dit…

La France a son axe du mal : la lutte contre les sectes. Tous les médias, tous les hommes de politique de tout bord font chorus. Dans une démocratie, une telle unanimité, quand il n'y a pas de crimes avérés, est une véritable d'une dérive fasciste. Pour sauver les apparences, on organise de pseudos débats totalement déséquilibrés. Et toujours la même conclusion : le danger est partout mais dormez tranquille, on pense pour vous. La peur, le seul moyen pour les médiocres d'asseoir leur pouvoir. Comme le disait déjà Voltaire "plus il y a de sectes, plus il y a de libertés".
Raëliennement vôtre

Anonyme a dit…

On trouve de tout dans une "secte"... sauf la sortie CE QUI EST FAUX, je suis raëlien et il suffit d'écrire une lettre de démission pour quitter le groupe.
Dans notre mouvement, ce n'est pas comme au couvent ou au monastère où il y a de grands murs... Les raëliens vivent au sein de la société, ils sont très libres à tous point de vue