mardi 25 mai 2010

Hubert de Givenchy

Le dessinateur Hubert James Marcel Taffin de Givenchy est né à Beauvais (à 80 kms au nord de Paris) en 1927 où on peut voir sa maison. Son père le marquis Lucien Taffin de Givenchy était fonctionnaire de l’administration. Hubert voulait devenir avocat mais il a décidé d’entrer dans le monde de la mode, sans l’appui de sa famille.


A l'âge de dix ans, après avoir visité une exposition de dessins de mode des stylistes français les plus renommés, il s'est identifié immédiatement à l'univers luxueux de la haute couture.
A l'âge de17 ans, Hubert de Givenchy entre dans le monde de la mode . Toutefois, ses parents le destinaient à l'étude du droit . Il apprend donc le droit dans un cabinet de notaire.

Fasciné par les belles étoffes, les gravures de mode de l'époque et admiratif du créateur Balenciaga, dont il deviendra un fervent admirateur et ami, il quitte Beauvais pour la capitale au lendemain de la Libération de Paris (fin de la Seconde Guerre Mondiale) et entre à l'Ecole des Beaux Arts.

Il travaille chez d'autres couturiers jusqu'en 1952 l'année où il ouvre son premier atelier et crée quelques pièces qui sont admirées par les femmes de son entourage. Celles-ci l'encouragent à créer sa première collection où il rend hommageàu mannequin Bettina Graziani.

Hubert de Givenchy veut habiller les femmes, toutes les femmes, celles des salons et celles de la rue... et il démocratise la mode en lançant " les séparables ", jupes légères et blouses à manches bouffant, en coton. C' est en 1954 qu'il devient le premier couturier français à proposer une ligne de prêt-à-porter de luxe.


Il devient alors le couturier favori des femmes les mieux habillées de la planète : Lauren Bacall, Greta Garbo, Elisabeth Taylor, Marlène Dietrich, Grace de Monaco ou Jacqueline Kennedy ( pour qui il créera une robe de funérailles à la mort de John Fitzgerald Kennedy ).


En 1953, il rencontre l'actrice anglo-américaine Audrey Hepburn. Ce sera le début de 40 ans d'amitié et de complicité. Le couple Hepburn/Givenchy deviendra mythique. Pour elle, il dessinera la célèbre petite robe noire en satin .


En 1957, il crée un parfum pour Audrey. Quand il lui apprend qu'il veut le commercialiser, elle lui répond: "je te l'interdis!". De là le nom du parfum "L'interdit".

A la même époque, la diversification de la maison se fait naturellement : linge de table, tissus d'ameublement, chaussures, bijoux, cravates. En 1978, il reçoit le Dé d'or.
En 1988, il vend son empire à la compagnie LVMH (Moet Hennesey Louis Vuiton) propriétaire des maisons Dior, Lacroix et Kenzo. Cependant il le dirige jusqu'à 1996. Ensuite, il va à la retraite.

Auteurs: Mirian et Christian Méndez


Enregistrer un commentaire