dimanche 24 avril 2011

Semaine Sainte ratée!

Pâques veut dire en Espagne "processions" ,"confréries", "scènes de la Passion de Christ" et pourquoi pas "spectacle".





Cette année, la pluie et les fortes précipitations partout en Espagne ont été la cause de l'annulation de la plupart des processions. On a pu voir la déception et les larmes des gens (catholiques, confrères ou tout simplement spectateurs) qui ont attendu le grand moment pendant toute l'année .













Mais d'où viennent les processions espagnoles qui attirent les foules comme si elles étaient de véritables spectacles folkloriques?.


En Occident latin, ce sont les premières confréries de pénitents qui, au 12 ème et 13ème siècles prennent l'habitude de marquer d'une manière toute particulière la Semaine Sainte, par une ou plusieurs processions sans que ce soit, à proprement parler un Chemin de Croix.


En Occident, l'influence des Franciscains, gardiens des Lieux Saints (la Custodie) fera évoluer les processions des conféries en procession de la Semaine Sainte et l'on y voit progressivement les reliques de la Passion que pouvait posséder l'église paroissiale, reliques bien souvent rapportées de Terre Sainte, si l'on en croit les documents d'archives. Leur authenticité peut être discutées. La foi des fidèles est indiscutable.


Beaucoup de fidèles se sentant pécheurs s'imposaient ainsi de participer à ces processions pour le pardon de leurs fautes. Pour les pèlerins qui s'étaient rendus à Jérusalem, c'était l'occasion de revivre la "Via Dolorosa" . Peu à peu, s'y ajoutent des scènes évangéliques, hautes en couleurs, qui veulent entraîner les fidèles à méditer la Passion du Christ.




Source: vivrelafoi.cef.fr

Enregistrer un commentaire