vendredi 27 janvier 2012

Le pronom Y

1. Y remplace un complément d'objet indirect introduit par à: Il peut s'agir :

a. d'une chose.

Est-ce que tu t'intéresses à la musique? - Oui je m'y intéresse

b. d'une idée

Penses-tu à quitter le pays? - J'y pense.

c. d'un lieu

Vit-elle à Toronto ? Elle y vit.

2. Y peut remplacer toutes les expressions indiquant la localisation, la direction et le lieu introduites par les prépositions : chez, dans, devant, derrière, en , sous, sur, au dessous de, au dessus de.

Qu'est-ce que je mets sur la table ? - Mets-y une nappe et des couverts.

3. On ne peut pas employer Y si la préposition à introduit une personne. On emploie alors les pronoms personnels indirects me, te, lui, se, nous, vous, leur.

Parles-tu à Marie? - Oui, je lui parle.

Cliquez sur les images pour faire les exercices






Source: connectigramme.com

mardi 24 janvier 2012

Les grandes écoles: un système français

Que faire après le bac?. Les bacheliers français ont une option qui n'existe pas chez nous: les grandes écoles. Selon la définition du ministère de l'éducation nationale français, une grande école est un «un établissement d'enseignement supérieur qui recrute ses élèves par concours et assure des formations de haut niveau ».


Réparties en 3 filières (littéraire, économique, scientifique), les grandes écoles proposent un programme d’études pluridisciplinaire et fournissent aux élèves des méthodes de travail utiles, quelle que soit la poursuite d'études.

Les classes préparatoires aux grandes écoles (désignées par l'acronyme CPGE) sont en France des filières d'enseignement supérieur hébergées généralement dans les lycées. Communément appelées classes prépas ou prépas et pour la plupart publiques, elles sélectionnent sur dossier et recommandations après le baccalauréat.



Sur 2 ans, les classes préparatoires aux grandes écoles visent la réussite aux concours d'entrée des grandes écoles. 20 % environ des bacheliers S s’inscrivent en prépa pour tenter, après 2 ou 3 ans, les concours d’entrée dans les grandes écoles. Écoles d’ingénieurs, vétérinaires, militaires ou écoles normales supérieures (ENS), à l’issue des prépas scientifiques; écoles supérieures de commerce et ENS, à l’issue des prépas économiques ou des prépas lettres et sciences sociales. L'accès se fait sur dossier scolaire.



La période de recherche d'emploi est relativement courte pour les jeunes diplômés des grandes écoles. La majorité met en moyenne moins de 6 mois à trouver un emploi.
Le diplôme d’une grande école reste une valeur sûre contre le chômage et aussi la précarité. 38% des emplois des jeunes diplômés ont été trouvés dans l'entreprise du stage de fin d'études ou d'apprentissage.


Curiosité: il existe en France L’Ensac (Ecole nationale supérieure des arts du cirque).


Depuis 2005, en France, les élèves de 3e, dernière classe du collège, ont accès à l’option facultative « Découverte professionnelle » ou DP3 (3 heures hebdomadaires) qui a pour objectif de leur apporter une première connaissance du monde professionnel par une découverte des métiers, mais aussi du milieu professionnel et de l’environnement économique et social.
Le professeur et la classe préparent et font des visites d’entreprises, reçoivent au collège des représentants de différents secteurs qui viennent parler de leur métier. Cette approche active permet aux élèves de mieux s’orienter.



Pour avoir toutes les réponses à leurs questions sur les études à faire pour arriver au métier choisi, les jeunes Français consultent le site de l’Onisep (Office national d’Information sur les Enseignements et les Professions ) où l’on trouve de nombreuses informations, mais aussi des tests qui permettent de choisir son métier selon ses goûts (aimer la nature, être utile aux autres, aimer la hightech…).



Source: onisep.fr , wikipedia.fr



Quel apprenant es-tu?


Fais le test en cliquant sur l'image

jeudi 19 janvier 2012

La peine de mort et la guillotine

Le 9 octobre 1981, il y a 30 ans, la peine de mort était abolie en France. Mais ce qui est étonnant pour les étrangers c'est que la guillotine a survécu en France comme moyen d'exécution pendant deux siècles.



Le créateur de la guillotine a été le docteur Joseph Guillotin qui, pendant la Révolution française, a créé une nouvelle machine servant à exécuter les condamnés à mort (des milliers à cette époque de l'histoire de France). Il l'a presentée à l'Assamblée comme "le moyen le plus sûr, le plus rapide et le moins barbare" lui accordant ainsi une nuance humanitaire. Paradoxalement, il a eu le privilège de le vérifier en étant lui-même guillotiné.

Pendant la Terreur, de septembre 1793 à juillet 1794, près de 50 guillotines ont été installées en France et quelques 20 000 personnes ont été exécutées. Pas mal de victimes en 11 mois!.

La machine sera d'abord appelée "Louison" ou "Louisette" mais très vite elle recevra le nom de "guillotine" en souvenir du nom de son créateur. Le peuple la surnommera "la veuve".

La première exécution a eu lieu en 1792 et c'est en 1793 que le dernier roi de France (Louis XVI) a été guillotiné sur l'actuelle place de la Concorde.












On connait le nom de la première victime de cet engin, Nicolas-Jacques Pelletier, un voleur de grand chemin. Celui de la dernière victime aussi.





Hamida Djandoubi, Tunisien arrivé à Marseille en 1968, est le dernier guillotiné de l'histoire de France, en1977. Accusé d'avoir maltraité et séquestré des adolescentes, les soumettant à sa volonté par des actes de violences, il est condamné pour tortures, actes de barbarie, viols, mais aussi pour le meurtre de l'une des filles qui avait réussi à fuir, il a été condamné à mort.

Pelletier et Djandoubi ouvrent et ferment l'histoire de l'un des symboles de l'esprit révolutionnaire français.






Source: l'Internaute.com

mercredi 18 janvier 2012

Remise du Collier de l'Ordre de la Toison d'or à Nicolas Sarkozy


Nicolas Sarkozy a reçu hier au Palais Royal de Madrid, devant une trentaine de personnes seulement et des mains de Juan Carlos, la Toison d'or, distinction créée en 1429 par Philippe III de Bourgogne, généralement réservée aux chefs d'État couronnés. Par ce geste exceptionnel, le souverain espagnol a tenu à remercier l'hôte de l'Elysée pour son soutien indéfectible depuis 2002 -d'abord comme ministre de l'Intérieur- dans la lutte contre le terrorisme armé de l'ETA.




Une gratitude renforcée par la présence de la reine d'Espagne, Doña Sofía, du prince héritier Felipe et de la princesse Letizia, ainsi que des quatre derniers chefs de gouvernement espagnol, Felipe González, José María Aznar, José Luis Rodríguez Zapatero et Mariano Rajoy.

Réception de la Toison d'or, rencontre avec Mariano Rajoy à la Moncloa, discours de voeux aux Français de l'étranger : la folle journée madrilène de Nicolas Sarkozy n'a pas connu de temps mort.


Source: lepetitjournal.com (17 janvier 2012)

dimanche 15 janvier 2012

Je veux danser


Il fait très froid chez nous, la pluie et le brouillard nous dépriment depuis quelques jours. Rien de mieux qu'une chanson d'été pour lever la morale. C'est sûr que Eldy Isis (artiste, chanteur, auteur et compositeur de la musique Afro-CaraÏbéenne en France) y réussira.


mercredi 11 janvier 2012

Rappel des adverbes

Les adverbes sont des connecteurs du discours, ils servent donc à établir les relations entre les différents points du raisonnement. C'est pour cela que je trouve important de vous rappeler les adverbes les plus fréquents













































Jouons en français

Je vous présente un jeu que vous connaissez et qui est intéressant du point de vue du vocabulaire (si vous ne trichez pas, bien sûr!).



Attention! Ne cliquez pas sur votre langue maternelle, le petit chat vous surveille!!