lundi 27 février 2012

La reddition d'Astorga

La ville d' Astorga ( sur le chemin de Saint Jacques, près de notre ville) a été occupée le 1 janvier 1809 par l'armée impériale, dirigée personellement par Napoléon. Six mois plus tard, les Français ont abandonné la ville. Le 11 février 1811, l'armée française composée de 9.000 soldats et six pièces d'artillerie, est arrivée aux murailles d'Astorga.

En voyant que ses défenses étaient puissantes et que les troupes espagnoles n'étaient pas disposées à se rendre, les Français se sont retirés.
En conséquence, l'empereur Napoléon a ordonné que son armée de l'Espagne attaque Astorga. L'objectif était de préparer la conquête du Portugal et, par la position stratégique de la ville de Léon, rendorcer les troupes impériales des Asturies et menacer la région galicienne. Les Français ont donc bombardé la ville et le lendemain, la ville s'est rendue. Le colonel espagnol est allé livrer  son épée au maréchal français comme symbole de reddition , mais celui-ci la lui  a rendue gentiment, en louant la défense de la ville que l'armée espagnole avait faite .

Hier, Astorga  s'est rendue encore aux pieds de l'Empereur 200 ans après. La Compagnie Au Ras de Sol, avec le spectacle Retour de la France, a revécu les escarmouches des troupes françaises dans la ville.
---

Avec un accent français, bien qu'avec un fond espagnol , les acteurs ont réussi à faire des photos de  quelques "astorganos" en rendant hommage à l'Empereur, près des soldats qui ondoyaient le drapeau français.

Source: Diario de León (27 février 2012), fundaciondosdemayo.es

Enregistrer un commentaire