vendredi 30 mars 2012

11 millions de pauvres en France

La France compte de plus en plus de pauvres et précaires depuis le milieu des années 2000 et travailler ne suffit plus à se prémunir de l'exclusion, une tendance accentuée par la crise économique et qui devrait perdurer faute de mesures spécifiques.

8,2 millions de personnes vivaient en 2009 avec moins de 60% du niveau de vie médian (954 euros). Si l'on prend en compte les indicateurs de la Commission européenne, ce sont 11,2 millions de Français qui étaient en 2009 touchés soit par la "pauvreté monétaire", soit pas des "privations matérielles sévères", soit par une "très faible intensité de travail". 700.000 personnes cumulaient les trois critères.

Les personnes en grande pauvreté se trouvent dans une sorte de "halo du chômage", dont les chances de sortir "sont très faibles, en raison du cumul de handicaps lourds, notamment en matière de santé, d'éducation et de logement".
Ce "cercle vicieux de la pauvreté (...) constitue un noyau dur de l'exclusion dans notre pays: des femmes chefs de famille monoparentale et leurs enfants, des hommes isolés et dépourvus de qualifications professionnelles, des femmes seules et âgées".

Quant à ceux qui travaillent, l'Onpes s'inquiète des personnes aux "qualifications insuffisantes", que "le fonctionnement sélectif du marché du travail, privent quasiment de toutes chances d'accéder à un emploi durable et de qualité", comme l'attestent les statistiques du chômage de longue durée.

L'Onpes relativise également les chiffres de l'emploi en Allemagne, meilleurs qu'en France mais qui s'accompagnent de "réduction de salaires", "d'une sensible précarisation de l'emploi" et d'"une hausse de la pauvreté" (12,2% en 2005 contre 15,6% en 2010).


Un salarié français à temps complet du secteur privé et semi-public gagne en moyenne 2.068 euros par mois. Toutefois, l'Insee révèle que 10 % des salariés français à temps complet gagnent un salaire net mensuel inférieur à 1.124 euros.
Le salaire minimum horaire brut ou Smic horaire a été revalorisé plusieurs fois ces dernières années et atteint 9,22 euros au 1er janvier 2012.


Source: linternaute.com

Enregistrer un commentaire