mardi 29 mai 2012

La menteuse

La chanteuse et actrice, Carmen Maria Vega, est née au Guatemala mais vit en France depuis son enfance. Elle a conquis le public français avec des paroles pleines d'humour à propos de la vie quotidienne. Voilà la chanson et les paroles écrites en langue familière.  





Paroles
Ben moi, je mens passionnément,
A mes amis, à mes parents,
Au marchand, à Monsieur l'agent,
Je mens tellement,c'en est gênant.
J'fais croire que j'ai connu Brad Pitt,
D'ailleurs l'a pas une si grosse.......

Enfin j'aurais su, j'aurais pas v'nu
En plus l'est pas si beau tout nu.
A mes amis rien que je mens,
à mes amants j'ai tout appris.
Finalement me disait Johnny,
"que je t'aime, toi t'as du talent !
Ah moi ! Ah bon ! Oh merci !"

Ben moi, je mens d'puis j'sais plus quand,
J'me suis dit vaut mieux faire semblant,
Plutôt qu'de passer pour une cruche,
J'fais croire qu'chuis l'autre fille d'Mitterand.
Et pour alimenter le mythe,
C'est moi qu'ait largué Johnny Deep,
Et ben, il s'en remettra, va,  il est grand!
Il était mielleux et  il était chiant.

A vous, mes amis, rien que je mens,
à mes amants j'ai tout appris.
Et même si c'est pas très joli,
j'vois pas comment faire autrement.
Bien sûr tout compte fait, c'est pas facile,
De pas perdre le fil.
Des fois je voudrais fuir, partir de là....
Être seule sur une île. (Un truc plutôt petit,
il paraît que l'Ile de France est un coin
très sympa.)



Ben moi, je mens mais pas à toi,
Parce qu'à toi j'veux parler de moi.
J'espère qu'tu f'ras pas comme les autres,
Qui rient et qui me montrent du doigt.
Bah, quoi, je mens
même si ça vous plaît pas bien,
Vous qui faites comme si vous saviez rien.
Au moins là c'est donnant-donnant,
Chui pas toute seule à faire semblant.

A vous, mes amis rien que je mens,
à mes amants j'ai tout appris.
Et même si c'est une vraie folie,
c'est promis, c'est plus fort que moi.

Bien sûr que je l'sais, chuis pas débile,
Mais pour le moins fragile.
Et si ça se pourrait je voudrais pas,
finir à l'asile !

Ben moi, j'mens plus depuis ce matin,
Depuis que j'ai fait du chemin.
J'me suis dit qu'c'était vraiment nul
Et surtout que ça rime à rien.
J'ai plus qu'à appeler tout mes potes,
Histoire de remonter ma côte.
Et on rigolera comme avant,
Avant que j'leur fasse perdre leur temps.

A vous, mes amis, rien que je mens,
à mes amants j'ai tout appris.
Finalement c'est comme ça, c'est ma vie,
J'vois pas comment faire autrement.
Source des paroles: paroles-musique.com

Retrouvez les caractéristiques de la langue familière. Pour vérifier cliquer sur Commentaires

1 commentaire:

Macarena a dit…

1)"Ben" à la place de "bien"
2) E muet apostrophé: v'nu, j'vois
3) "t'as" à la place de "tu as"
4) "chuis" à la place de "je suis"
5) apostrophe de qui: qu'
6) absence de "ne" dans une phrase négative: j'vois pas