jeudi 30 mai 2013

Des prix européens pour la science espagnole

La Société Européenne de Physique a accordé à Diego Martínez Santos, scientifique espagnol de 30 ans,  le prix du meilleur physicien du continent, un prix qui est donné tous les deux ans. 

Il a passé trois ans à l'Organisation européenne pour la Recherche nucléaire (CERN), à Genève, où il a réalisé le travail qui lui a valu la reconnaissance de la communauté scientifique européenne.

Néanmoins, il s'est vu refuser une bourse dans son propre pays. Maintenant, il a un contrat de l'Institut de Physique des Particules de Hollande. Une situation pénible qui se répète trop souvent chez nous.
Le lauréat du premier Prix du public au meilleur inventeur 2013, décerné pour la première fois cette année, est l'ingénieur espagnol José Luis López Gómez. 

Il est l'inventeur d'une technologie unique de guidage et de stabilisation des roues de trains à suspension indépendante. Les trains bénéficiant de cette technologie sont parmi les plus confortables et les plus sûrs. La nouvelle technologie contribue également à réduire la consommation d'énergie ainsi que l'usure et les frais d'entretien. 
Les innovations mises au point par López Gómez sont l’un des facteurs essentiels qui ont permis à Patentes Talgo de devenir l’un des premiers fabricants au monde de trains à grande vitesse, avec un réseau très important en Espagne et des projets dans plusieurs autres pays.
Sources: epo.org, redocparisest.wordpress.com
Enregistrer un commentaire