lundi 31 octobre 2016

Les origines d'Halloween ne sont pas américaines

Halloween se fête la veille de la Toussaint, le 31 octobre. L'occasion pour tous de collecter des bonbons et de se déguiser en sorcière, zombie ou vampire... Mais d’où vient cette tradition, que l’on croit à tort américaine ?

Autrefois complètement ignorée, la fête d'Halloween a fait son trou en France depuis une vingtaine d'années. Elle se célèbre dans les maisons, les restaurants, les bars ou encore les magasins, qui se parent de décorations aux couleurs orange et noire… Si certains dénoncent son côté mercantile, d'autres au contraire saluent une occasion sympathique de se déguiser, de faire peur à ses amis et voisins, et de faire le plein de friandises !

Histoire et origines d'Halloween


Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Halloween ne vient pas des Etats-Unis. Son existence est beaucoup plus ancienne et la fête est née pas si loin de chez nous. Elle est en effet dérivée de la célébration de Samain (nom irlandais) ou Samonios (nom gaulois), créée par les Celtes. Cette fête religieuse, conduite par des druides, se tenait à la fin de l'automne (à la fin des récoltes) et marquait l'entrée dans une nouvelle année. 

En Irlande et en Gaule, on craignait cette nuit de Samain, durant laquelle des esprits maléfiques pouvaient agir. Pour éviter cette présence "noire" et éloigner le danger, les habitants allumaient des feux en plein air. Cette nuit était aussi un "entre-temps" entre le monde des vivants et des morts. Les Celtes laissaient leurs portes ouvertes pour que les défunts de leurs familles puissent revenir pour quelques heures parmi les vivants.
Cette tradition s'est quelque peu éteinte avec l'arrivée des Romains en Gaule et du christianisme dans ces contrées, aux alentours du Ve siècle. Le pape Boniface IV déclara même en 610 que cette fête était païenne et décida de créer la Toussaint, fête de tous les saints. Célébrée à cette époque le 13 mai, la Toussaint changera de date au VIIIe siècle et sera fixée au 1er novembre. Certains historiens y voient clairement une référence à la fête celte de Samain, une volonté de christianiser la Samain. Une référence qui trouvera également un écho quand sera instituée au Xe siècle la fête des morts le 2 novembre, lendemain de la Toussaint.
Malgré la christianisation de la fête de fin octobre, des traditions populaires restent ancrées chez les Irlandais. Du coup, lorsque ceux-ci émigrent en masse vers les Etats-Unis au XIXe siècle pour fuir la famine, ils importent dans leurs bagages croyances et célébrations. De quoi faire renaître la fête d'Halloween. Et le nom même d'Halloween fait directement référence à la Toussaint. Il est dérivé de "All Hallows Eve" ou "All Hallows Even", soit la veille de la nuit sainte.

Source:linternaute.com

Dites si ces affirmations sont VRAIES ou FAUSSES:

  1. En France on a toujours fêté Halloween
  2. Certains Français considèrent Halloween une fête commerciale
  3. Halloween vient des Celtes
  4. Les Celtes allumaient des feux pour attirer les esprits maléfiques
  5. Ils croyaient que leurs parents morts revenaient cette nuit-là
  6. L'Église catholique a échangé cette fête pour la Toussaint
  7. Ce sont les émigrants irlandais qui ont instauré la fête aux États-Unis
Pour Vérifier vos réponses cliquez sur Commentaires

mardi 18 octobre 2016

Les Espagnols et les Français, si proches et si différents!

Les formules de politesse
Il est vrai que les Français sont généralement très attachés aux formules de politesse, au vouvoiement, et autres manières de dire les choses qui peuvent vite sembler exagérées. Les Espagnols, non. Ils ne se vouvoient que très rarement entre eux, s’appellent habituellement par leur prénom même lorsqu’il s’agit de leur chef au bureau, et sont plutôt reconnus pour leur franchise. 
Ce qu’ils reprochent aux Français est d’en faire "trop". Les "Monsieur", "je vous en prie" et autres formules types ont tendance à leur faire ressentir plus d’hypocrisie de notre part que de courtoisie sincère. 

L’arrogance
Comme beaucoup d’autres pays, l’Espagne associe facilement le Français à un être fier de son pays. Jusque-là rien d’anormal, sauf quand cela se traduit par un comportement hautain et prétentieux envers ses voisins étrangers. Cette réputation de population arrogante et (trop) fière de ses coutumes et traditions a tendance à agacer nos voisins espagnols.  


Les Français, ces grévistes
Impossible de se décoller cette étiquette. Les Français font souvent grève, et le font bien. En prenant en compte que la France est souvent considérée comme "le pays des privilèges", les Espagnols sont d’autant plus étonnés de nous voir faire grève pour un oui ou pour un non. Mais ils nous reconnaissent au moins ce talent : quand il s’agit de râler, les Français sont organisés et efficaces.

Au premier abord, la froideur des Français est déroutante
En comparaison avec l’ouverture, la franchise, et l’enthousiasme bien connu des Espagnols, les Français paraissent froids. C’est le dernier point que nos voisins nous reprochent régulièrement. Plutôt fermés au premier abord, les Espagnols sont quelques fois déroutés par le peu d’émotion que nous laissons voir à travers notre comportement. Non pas que le Français soit un être insensible, mais plutôt quelqu’un de beaucoup moins expressifs que nos amis espagnols.

La pudeur française
"Agacer" ne serait peut-être pas le bon terme, mais "surprendre", oui. Alors que certaines plages du sud de la France ne se trouvent qu’à une centaine de kilomètres de la Costa Brava, vous trouverez sur celles-ci… des femmes portant les deux pièces de leur maillot ! Habitude qui n’est pas des plus courantes en Espagne, pour qui a déjà mis un pied sur l’une de leurs plages. Pourquoi les Françaises ne font pas de topless ? Si la question n’a pas de réponse précise, les Espagnols s’interrogent tout de même sur cette drôle de (non)pratique.

La séparation douche/toilettes
Là aussi, il est plus question de "surprise" que d’ "agacement" ici. En effet, quelle idée de séparer les toilettes de la salle de bains, et parfois même de placer les deux salles à des points opposés dans une maison ? Et on ne parle pas des toilettes qui parfois ne disposent même pas de lavabo… qui lui se trouve dans la sallede bain, justement. Une habitude française qui étonne les Espagnols de visite chez nous.

Bonus : les Français sont… sales
Nous n’y échapperont donc jamais. Cette réputation nous colle à la peau : nous sommes sales, et pour cacher notre puanteur, nous nous aspergeons de parfum ! Mieux vaut en rire, surtout que les Espagnols ne sont pas les seuls à penser cela. Non, ce mythe est célèbre aux quatre coins du monde.

Pour finir, rappelons les chiffres encourageants de l’étude Diálogo, sur la vision qu’ont Français et Espagnols de leurs voisins respectifs : 92% de Français ont une bonne image des Espagnols, contre 75% dans l’autre sens.

Selon nos voisins ibères, nous sommes en général rationnels, pacifiques, démocratiques et tolérants.

Source: Alexia Ricard (lepetitjournal.com)

Quelles sont les comportements des Français qui vous suprennent le plus?
D'après vous, pourquoi les Espagnols ont-ils une vision moins bonne des Français qu'à l'envers?


mercredi 12 octobre 2016

Toi et ton patron : les différences

1.Quand tu mets longtemps pour accomplir une tache, tu es lent.

Quand ton patron met longtemps, il est méticuleux.

2.Quand tu ne fais pas ton boulot, tu es paresseux.

Quand ton patron ne fait pas le sien, il est trop occupé.

3.Quand tu commets une erreur, tu es un idiot.

Quand ton patron commet une erreur, il est seulement humain.

4.Quand tu fais quelque chose sans qu'on te l'ait demandé, tu outrepasses* ton autorité.

Quand ton patron le fait, il fait preuve d'initiative.

5.Quand tu maintiens ta position, tu es entêté.*

Quand ton patron le fait, il est ferme.

6.Quand tu ne respectes pas le protocole, tu es grossier.

Quand ton patron le fait, il est original.

7.Quand tu contentes ton patron, tu es lèche-cul. *

Quand ton patron contente son patron, il est coopératif.

8.Quand tu n'es pas dans ton bureau, tu glandes.*

Quand ton patron n'est pas dans son bureau, il est en affaires.*

9.Quand tu es en congé maladie, tu es toujours malade.

Quand ton patron est en congé maladie, il doit être gravement malade.

10.Quand tu envoies des blagues*, c'est du courrier inutile.

Quand ton patron le fait, c'est de l'humour.


* te excedes en

* cabezota

* lameculos

* estás mangándola

* está haciendo negocios

* bromas

source: zwook.ecolevs.ch/borzuat/zwook/humour/histoiresdroles

lundi 10 octobre 2016

Les expressions qui accompagnent certains gestes


Cliquez sur l'image pour voir et écouter les expressions à apprendre puis sur les cases en haut de la page pour faire les exercices.

dimanche 2 octobre 2016

C'est quoi la Nuit Blanche?

La Nuit Blanche c'est une manifestation culturelle (initiée en 2002) inspirée de celles qui existent déjà dans les pays nordiques, offre pendant une nuit un accès gratuit aux grands musées parisiens et français. Le budget annuel que la Mairie de Paris alloue à cet événement est d'1,5 million d'euros.

Les dernières éditions de la Nuit Blanche à Paris avaient réuni plus d'1,5 million de personnes !. Pas étonnant car la Nuit Blanche  propose gratuitement l'ouverture au public de musées, d'institutions culturelles et d'autres espaces publics ou privés, et utilise ces lieux pour présenter des installations ou des performances artistiques.

Source: linternaute.com, wikipédia

Bon, bien, meilleur, mieux

Cliquez sur l'image pour faire l'exercice