samedi 21 janvier 2017

Violences contre des camions espagnols en France

Reconnue pour sa gastronomie et ses grands crus, la France voit peu à peu son avance internationale en matière de commerce viticole se réduire jusqu'à être dépassée par son voisin espagnol. Importations en augmentation, prix défiants toute concurrence, les vins d'Espagne font de l'ombre à leurs homologues français, ce qui entraîne des violences contre les routiers chargés de transporter la production.

Deux camions espagnols transportant des vins provenant d'Espagne ont fait l'objet d'attaques de la part des viticulteurs du Languedoc-Roussillon: 75 personnes ont réussi à déverser les 50.400 litres de vin que transportaient les camions.

Il ne s'agit pas des premiers débordements concernant le vin entre la France et l'Espagne. En avril dernier, de telles actions avaient déjà eu lieu:  des viticulteurs français avaient partiellement vidé les cuves de plusieurs camions citernes espagnols sur les autoroutes du sud de la France.  

Ces démonstrations de force de la part des professionnels de la vigne visent avant tout à dénoncer la concurrence déloyale dont ils s'estiment victimes. Ils protestent notamment contre la part croissante des importations de vins espagnols par la France alors qu'ils n'arrivent pas à écouler leurs stocks. 

La part de marché de l'Espagne dans les importations françaises est de 72%. En outre,  un vin espagnol se vend 32 euros par hectolitre alors que son homologue français est vendu entre 70 et 80 euros l'hectolitre.
L'Espagne possède le premier vignoble mondial par sa superficie (soit 13,5% du vignoble mondial) et la France est son premier client en volume avec 24,1% des parts de marchés. Le développement du vignoble espagnol allié à son ambition exportatrice ont donc permis aux vins espagnols d'être de plus en plus compétitifs au détriment des vins français. 

Source:lepetitjournal.com (janvier 2017)

Enregistrer un commentaire