jeudi 16 décembre 2010

Les repas de Noël en Europe

Le repas de Noël signifie partout en Europe partager un repas chaleureux en famille.Cependant, le menu de Noël n'est pas identique d'un pays à l'autre.
A chaque pays eropéen ses spécialités : parfois le poisson est à l'honneur alors qu'ailleurs la viande est obligatoirement au menu. Quant aux desserts, chaque pays rivalise de saveurs...
Découvrez les traditions culinaires de Noël en Europe

Au ROYAUME-UNI, on sert traditionnellement une roast Turkey, de la dinde, mais certaines personnes préfèrent de l'oie, ou du roasted beef, bœuf rôti. Chaque convive a sur son assiette un crackers. Il s'agit de papillotes contenant un pétard qui claque quand on tire sur les deux bouts du crackers
pour l'ouvrir. A l'intérieur il y a un petit cadeau, un chapeau en papier et une blague.
Dessert: des mince pies (sortes de petites tartelettes aux fruits) mais surtout le Christmas Pudding servi chaud et surmonté d'une branche de houx. Parfois on l'arrose de punch et on le fait flamber.

En ALLEMAGNE le réveillon de Noël est surnomé le "réveillon du ventre plein". Longtemps, le porc a composé le plat principal de ce repas familial, tradition en souvenir du sanglier jadis sacrifié au dieu germain de la guerre, Wotan. Aujourd'hui, plus que la dinde, c'est l'oie rôtie ou farcie qui est cuisinée, accompagnée de fruits et légumes épicés et précédée de charcuteries et autres saucissons grillés. Dessert: Le Christstollen qui a une forme de pain allongé et la consistance d'un cake. Il contient des fruits confits, des raisins secs, des épices, du rhum, de la pâte d'amande, le tout recouvert de sucre glace. La forme de ce gâteau, qui date du Moyen-Age, représente le Christ enfant dans ses langes.

En AUTRICHE, la famille et les amis se réunissent autour d'un plat copieux comme une dinde ou un chapon. Dessert: de nombreuses gourmandises qui se déclinent en une variété extraordinaire de petits biscuits.
...
En BELGIQUE on choisit souvent une dinde ou une oie pour le repas de Noël. Il est de coutume de déguster, selon les régions, des cougnous ou cougnolles, délicieux petits biscuits figurant l'enfant Jésus mais aussi des boukètes, crêpes à la farine de sarrasin avec des pommes. Les spéculoos, biscuits en pain d'épices en forme de personnages comme Saint-Nicolas, sont également incontournables.


En BULGARIE le repas est frugal et végétarien mais en sept, neuf ou douze plats. Sept correspond au sept jours de la semaine, neuf représente les mois de grossesse, et douze les mois de l’année. Le pain minutieusement préparé est appelé bogova pita où on insère une pièce . La personne qui trouve cette pièce recevra beaucoup de bonheur. A l’intérieur de la pita, on peut mettre des brins de sapins ou bien autant de petits papiers que le nombre de participants, et sur lesquels on écrit un petit message de vœux de bonheur et bonne santé.

Au DANEMARK le repas de Noël est souvent organisé autour d'une pièce maîtresse telle que la dinde. Le hareng est servi en entrée et une quantité de petits biscuits en dessert.

En ESPAGNE le repas est presque toujours le même : agneau rôti ou poisson et fruits de mer. Les confiseries de Noël sont incontournables en Espagne, comme le Turron, une sorte de nougat.


En ESTONIE, on cuisine du porc avec de la choucroute et des pommes de terre, de la tête de cochon, du boudin noir et blanc, de la soupe de betterave et du pâté. Dessert: pain d'épice et des biscuits appelés pipparkogid à la cannelle et au cacao ainsi que des tartes aux fruits rouges.

En FINLANDE, le repas se compose de porridge de riz, morue au lait, hareng baltique en diverses sauces, poisson cru et volumineux jambon de 8-10 kg, le roi de la fête. Dessert: des tartelettes de Noël, en forme d'étoile de mer, fourrées à la confiture de prunes.



En FRANCE, le repas est composé souvent de foie gras, d' huîtres, d' escargots et de saumon fumé . La dinde aux marrons est le plat traditionnel français du réveillon de Noël. Quant aux desserts, les Français sont friands de la bûche de Noël.


En Provence, le rituel des 13 desserts personnalisant les 12 apôtres et Jésus, continue d'exister.




En GRECE, le repas de Noël marque la fin d'une longue période de jeûne de 40 jours durant laquelle ils ont manifesté leur foi. Dans certaines régions, on prépare quelques grenades et du miel . Dans d'autres, il est de tradition de cuisiner une dinde farcie à la viande, aux tomates et aux groseilles. Les Grecs préparent toujours des biscuits moelleux appelés kourabiedes pour les fêtes de fin d'année.
..
En HONGRIE, le plat central du dîner de Noël est le poisson. Le dessert est très souvent un Beigli au pavot et aux noix. Le pavot symbolisait jadis l'union et le mariage.


En ITALIE, on mange de la pâte et du poisson. Indispensable comme dessert le traditionnel Panettone dont on peut goûter une multitude de variétés : fourrés à la crème, nappés de différentes sauces, recouverts de chocolat, etc.

Les Italiens dégustent aussi le Pandoro d'origine plus récente. Originaire de Vérone, il a été fabriqué pour la première fois il y a une centaine d'années.


En LETTONIE, pour être riche l'année suivante, la tradition lettonne prévoit neuf repas le jour de Noël. Mais ce rite est rarement suivi de nos jours. Le plat traditionnel de Noël en Lettonie a longtemps été la tête de porc accompagnée d'orge perlé bouilli. Désormais, il est plus courant que le menu de Noël comprenne des pois gris bouillis avec des morceaux de viande frits et du lard gras, généralement accompagnés par du lait caillé ou fermenté.
...
En LITUANIE, le repas de Noël est appelé Kucios et se compose de douze plats sur la table mais aucun n'est à base de viande. Il s'agit traditionnellement de poissons, de purée de pommes de terre, de choucroute, de potage à la betterave, de fruits secs… En dessert, les Lituaniens dégustent de la gelée de fruits à base d'airelles appelés Kissel et du lait avec des graines de pavot et des biscuits.

Au LUXEMBOURG, La dinde et le civet de lièvre sont souvent les mets dégustés au menu de Nöel. Après minuit, les Luxembourgeois partagent en famille du boudin noir aux pommes et aux pommes de terre. La bûche de Noël est le dessert le plus apprécié.


Aux PAYS-BAS, le 5 décembre, veille de la Saint-Nicolas, les cadeaux sont distribués aux enfants. A cette occasion, les Hollandais confectionnent les célèbres speculaas, biscuits à la cannelle à l'image du saint, cousins des speculoos belges. Les Hollandais préparent un bon repas le soir du 24 décembre autour d'une dinde, d'une oie ou d'un lièvre.


En POLOGNE, le repas du réveillon se compose de 12 plats mais ne comporte pas de viande.Il comprend des céréales, de la soupe aux champignons des bois, de la soupe de betteraves, des pierozki (pâtes très simples farcies) et au dessert, le Makowieck traditionnel aux graines de pavot. Le plat traditionnel de Noël, en Pologne, s'appelle borsch. Il s'agit de différents poissons bouillis, fumés et en gelée.


Au PORTUGAL, le repas de Noël par excellence c'est le Bacalhau cozido (morue cuite avec pommes de terre et chou et arrosée d'huile d'olive) En hommage aux participants de la Cène, les desserts présentés sont au nombre de 13.

En SLOVAQUIE, le repas commence traditionnellement par des oplatky, sortes de gaufres plates faites dans des moules représentant des scènes saintes. Ces gaufres typiques, partagées et dégustées avec du miel, font partie intégrante du rituel. Le repas se poursuit avec une soupe aux choux et aux champignons, puis un poisson. Dessert: de petits gâteaux ou d'un biscuit aux graines de pavot et de pains d'épices.
...
En SLOVENIE, on prépare des pains et des pâtisseries avec les trois farines : blé, seigle et sarrasin. On prête en effet à chaque recette des propriétés un peu magiques pour protéger et préserver l'avenir et la santé des hommes et des animaux.

En SUEDE le repas commence par les Smörgasbord : des entrées de hareng mariné, de pâté de foie, de saucisse fumée, de saucisses de porc, porc en gelée, des boulettes et du gratin d'anchois et surtout un jambon entier passé au saumure et bouilli ou rôti.
Vient ensuite le Lutfisk, comprenez "Poisson à la lessive". Il s'agit en fait d'un colin séché trempé à la lessive de soude pour l'attendrir. En dessert: la "bouillie de riz", sorte de riz au lait et à la cannelle, dessert de Noël commun à toute la Scandinavie.

Source: dorcasblamche.centerblog.net

1 commentaire:

Niuza Eugênia do Amaral Lima a dit…

Salut!!
je vous remercie la visite et je vous informe que j'ai mis un lien pour mes élèves de ce post à vous, merci deux fois!
Niuza