mardi 15 juin 2010

La Coupe du monde de football 2010

Que l’on aime ou non le foot, il y a des évènements auxquels il est difficile d’échapper !.Tout au long de la Coupe du monde, les enfants des écoles et des centres d’animation de la Ville de Paris pourront, sur le terrain installé sur le parvis de la gare de l’Est, s’exercer à un dérivé spectaculaire du foot : le beach soccer ( beach = plage en anglais + soccer = football en canadien).


Après la partie, les enfants partiront à la découverte de la culture sud-africaine.

La proximité de la Gare de l’Est sera enfin l’occasion d’une visite pédagogique sur le thème de la citoyenneté. Ce parcours permettra de faire le parallèle entre les bons comportements dans le sport et dans les transports publics.

Le parcours s’achève par un Quiz, une occasion de faire le bilan de ce que chacun a retenu de cette expérience.

Source: lewebpedagogique.com/sncf/

lundi 14 juin 2010

Une phrase célèbre

Quand Enrique III de France est mort en 1589, la couronne française est retombée sur Enrique de Navarre, mais il n'était considéré le roi que par les huguenots (membres de la religion protestante), puisqu'il était protestant. Les catholiques, d'ailleurs une majorité, s'opposaient à son règne.

Après quelques batailles, et devant l'impossibilité d'être roi par la force, en 1593 Enrique de Navarre est devenu catholique en facilitant ainsi son accès au trône comme Henri IV de France. Lors de cette conversion, il a prononcé une phrase célèbre jusqu'à l'actualité: "Paris bien vaut une messe". (París bien vale una misa)

De nos jours, on utilise cette expression, en plusieurs langues, pour indiquer qu'il vaut la peine de faire un grand effort pour atteindre son but.

Source: curistoria.blogspot.com

dimanche 13 juin 2010

C'est l'heure!

Mes élèves vont passer la preuve de la PAU pendant trois jours. Pour eux cette image d'encouragement

jeudi 10 juin 2010

Amin Maalouf prix Prince des Asturies 2010

Amin Maalouf, écrivain franco-libanais, a été distingué par le prix Príncipe de Asturias (Espagne) pour les lettres.
Habitant en France depuis 1976, il travaille comme journaliste jusqu'à 1986, date où il décide de se consacrer à la littérature après le succès de son premier livre Leon l'Africain. Auteur des romans Samarcande et Les Jardins de lumière, il obtient en 1993 le prix Gouncourt* pour Le rocher de Tanios.

Il est docteur honoris causa de plusieurs universités, en Belgique, au Liban, en Espagne ou au Portugal.

Mes félicitations pour ce grand écrivain que j'ai eu le plaisir d'écouter lors d'un Congrès hispano-français en Espagne. Il a clôturé le congrès avec un conte sur ce que la langue française et la langue arabe signifiaient pour lui.

Par le moyen d'une belle métaphore, il a raconté ce qu'une femme occidentale (qui personnalisait le français) et une femme orientale (qui personnalisait l'arabe) apportaient à sa vie. Je me souviens encore de la musicalité de ses mots, de la sensibilité de son discours et de comment le public s'est senti enveloppé par l'histoire.


Après avoir lu les livres d'Amin Maalouf, je suis toujours séduite par la poésie de sa littérature et par son combat pour la coexistence et la tolérance. Je vous reccomande absolument sa lecture.



* Le prix Goncourt est un prix littéraite français récompensant des auteurs d'expression française, créé en 1896. La Société Littéraire des Goncourt fut officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt fut proclamé en 1903.


Source: wikipedia.org

mercredi 9 juin 2010

Le super champion Rafa Nadal

En battant nettement Robin Söderling hier en finale, Rafael Nadal a remporté pour la cinquième fois en six ans les Internationaux de France.
En 2010, il aura gagné 22 matches sur 22 et quatre tournois sur quatre sur terre battue (Monte Carlo, Rome, Madrid et Paris).


À 24 ans, il remporte son septième tournoi du grand chelem et reprend la place de numéro 1 mondial laissée il y a tout juste un an à son ami Roger Federer.


......................FELICITATIONS A NOTRE JEUNE CHAMPION!!!

Source: lepetitjournal.com (7 juin 2010)

jeudi 3 juin 2010

Le programme Erasmus chez les étudiants français


Les étudiants français sont les plus nombreux à partir via le programme d'échanges universitaires européen Erasmus. De 3 à 12 mois, ces périodes à l'étranger sont un réel atout pour ces jeunes assoiffés de découverte et d'aventure.

Deux millions de jeunes en moyenne partent étudier à l'étranger pour quelques mois ou pour un an dans le cadre du programme Erasmus. Parmi eux, 28.283 Français, soit 9 % de plus que l'année précédente, qui, par intérêt pour la langue, mais surtout par envie de découverte et de virée vers l'ailleurs, sont partis en 2008-2009.

''Cette première place est une excellente nouvelle. Elle témoigne d'une prise de conscience par les étudiants que la mobilité est utile et qu'elle peut être valorisée sur un CV'', assure Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Pas sûr que les étudiants français soient plus motivés par la mention sur le CV que par une année de fête et de découverte dans un milieu cosmopolite, mais en tout cas, ils ont compris la taille de l'apport, autant personnel que professionnel, d'un séjour en dehors des frontières de l'Hexagone.


Connaissez-vous le programme Erasmus?. Avez-vous des copains qui sont déjà partis à l'étranger?

Renseignez-vous ICI et racontez l'expérience de vos copains à vos camarades. D'après vous, quels sont les avantages et les inconvénients de ce programme?.

Source: lepetitjournal.com (3 juin 2010)


La destination préférée des étudiants français sur l'année 2008-2009 était sans surprise, l'Espagne. Suivent le Royaume-Uni , l'Allemagne et l'Italie.