samedi 29 décembre 2012

Origines de la bûche de Noël

La bûche de Noël est une véritable tradition française, plus ancienne encore que l'arbre de Noël ou la crèche.


D’origine en bois

En France, depuis plusieurs siècles, la coutume voulait que lors de la veillée de Noël, l’on flambe une bûche en bois d'arbres fruitiers (prunier, cerisier, pommier, olivier) ou bien de bois francs (chêne ou hêtre). C'est autour de sa flambée, qu'au retour de la messe, les familles se réunissaient pour prendre le repas de Noël, en chansons.

Placée dans la cheminée – foyer apportant chaleur et réconfort – avec des fragments de la bûche de l'année précédente symbolisant ainsi le temps sans cesse renouvelé, la flambée de la bûche de Noël était un rituel de bénédiction.

Selon les régions, elle était saupoudrée de sel (en Poitou-Charentes) ou arrosée de vin (en Provence), d'eau bénite, d'huile, de lait ou de miel en récitant des prières. Généralement, la coutume voulait que la bûche se consume durant trois jours sinon, gare au malheur !
Entre croyances et superstitions

La bûche ainsi "bénie" protégeait la maison et ses habitants. Ses cendres étaient dispersées dans les étables, les vergers ou les champs pour protéger des maladies et apporter la prospérité. 

Pour certains, les cendres permettaient d'empêcher les renards d'entrer dans le poulailler et les sorciers dans les habitations. Pour d’autres, elles avaient le pouvoir d'accroître les semences, de protéger de la foudre et d'abréger l'agonie des mourants. Jetées dans un puits, elles éloignaient les serpents et les mauvaises langues ! Déposées dans le cercueil d’un défunt, les cendres portaient chance dans l’au-delà.
Avec l’arrivée des poêles en fonte, peu à peu cette tradition s’est perdue au détriment d’une bûche de Noël pâtissière, dessert incontournable en cette période de fêtes.
Le dessert indétrônable de Noël
Difficile de savoir qui en est son véritable créateur. Pour certains ce serait un apprenti pâtissier parisien œuvrant dans une chocolaterie du quartier de Saint Germain des Prés qui en aurait eu l'idée vers 1834. Pour d'autres, ce serait une invention lyonnaise datant des années 1860. Enfin, le pâtissier glacier du prince Charles III de Monaco, Pierre Lacam, aurait pu être le premier en 1898.



Aujourd’hui, glacée ou pâtissière, la bûche est devenue le dessert de Noël préféré des français, déclinée selon les goûts et les régions. 

 Source: lepetitjournal.com (18 décembre 2012)


mardi 18 décembre 2012

Noël: repas de fêtes «made in France»

D'après un sondage Ipsos pour France Bleu, plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré qu'elles seraient cette année «plus sensibles» à l'origine locale ou française de leurs achats de Noël. Un chiffre qui atteint des sommets quand il s'agit du sacro-saint repas de Noël: 78% des Français trouvent «important» que leurs repas de fête soient composés de produits d'origine française. Produit phare de cette assiette made in France: le foie gras.

Pour la marque Delpeyrat, propriété du groupe Maïsadour et numéro deux du marché, sur les 250 millions de chiffre d'affaire annuel liés à la production de foie gras, seul 15% sont effectués à l'export.

C'est quoi exactement le foie gras?


Il s’agit d’un foie de palmipède qui par une alimentation abondante va présenter un état de surcharge lipidique. Aujourd’hui, l’engraissement, nom de l’acte d’alimenter les oies et les canards, est de courte durée, il est de trois semaines pour les oies et de deux semaines pour les canards. Le maïs est l’aliment d’engraissement par excellence.

100 % foie gras d'oie (ou de canard) est fait à partir d'un foie entier, un lobe (un côté d'un foie) ou un morceau d'un lobe. Les seuls ingrédients qui peuvent être ajoutés sont du sel, poivre et un alcool "noble" (cognac, armagnac...). Aucun autre produit ne peut être ajouté.

Le bloc de foie gras avec ou sans morceaux est fabriqué à partir de morceaux de foie gras qui sont écrasés et émulsifiés avec de l'eau (10 % maximum), ce qui ressemble à de la mayonnaise. A ceci on ajoute des morceaux de foie gras entier, 50% pour le foie gras d'oie ou 30% pour le foie gras de canard.
Le parfait de foie gras est fabriqué à partir d'au moins 75 % de foie gras. Le reste est constitué de foie de volaille.

Médaillons, pâtés, mousse ou galantine contiennent au moins 50% de foie gras. Le terme "foie gras truffé" indique qu'il y a au moins 3 % de truffes. S'il y en a moins de 3 %, le pourcentage doit être indiqué sur l'étiquette. Il n'est jamais moins que 1 %.

Comment déguster le foie gras

Les trois produits "nobles", pain, vin et foie gras sont habituellement appréciés ensemble. Chacun aura ses préférences personnelles mais il y a quelques règles de base pour apprécier le foie gras.

Quel type de pain?

Évitez les petits pains. Préférez soit le pain de campagne ou le pain de mie. Ce dernier est meilleur légèrement toasté.

N'étalez pas le foie gras sur le pain, surtout le foie gras entier. Déposez plutôt un morceau d'une tranche de foie gras sur le pain et dégustez-les ensemble.

Quel vin?

Traditionnellement on sert un vin doux.

Comment servir

Déposez le foie gras de conserve au réfrigérateur pendant plusieurs heures avant de servir. Tranchez juste avant de servir avec un couteaux trempé dans l'eau très chaude. Alternativement on peut utiliser un fil à couper le beurre. Comptez 50 à 70 grammes par personne.

Source: lefigaro.fr, oie-gras-gers.com, tarn-web.com

QUESTIONS: Répondez VRAI ou FAUX

1. La plupart de la production du foie-gras est exportée.
2. Le "foie gras" est un engrassement du foie.
3. L'engrassement du foie des oies et des canards se produit artificiellement par le moyen du gavage.
4. Il faut plus alimenter les canards que les oies.
5. Il y a des foie gras fabriqués aussi avec des foies d'autres animaux.
6. Il y a de différents types de foie gras.
7. Pour déguster le foie gras, il faut l'étaler sur le pain.
8. Il faut refroidir le foie gras avant de le servir.

Pour Vérifier, cliquez sur Commentaires.


jeudi 13 décembre 2012

mardi 11 décembre 2012

mercredi 5 décembre 2012

Les écoles de commerce espagnoles championnes d'europe

C’est tout frais, ça vient de tomber : le classement annuel des écoles de commerce  européennes du Financial Times.


Le Financial Times, ou FT pour les initiés, est le quotidien britannique spécialisé dans l’économie et la finance, considéré comme une référence en Europe dans ces domaines. 


En 2012, il vient de consacrer les écoles de commerce espagnoles. En tête du classement,  on retrouve l’IE Business School de Madrid qui gagne 5 places par rapport à 2011, détrônant ainsi HEC, leader depuis 6 ans. 


A peine plus bas dans le classement, deux autres espagnoles occupent respectivement les 5ème et 6ème places : l’ESADE Business School et l’IESE Business School, toutes les deux 
de Barcelone. 


Côté français, le bilan est mitigé : HEC passe second en perdant une place, de même que l’INSEAD qui passe désormais 4ème. L’ESSEC dégringole à une inquiétante 19ème place et sort ainsi du top ten.

Pour  la  méthodologie, le  FT  prend  en compte des  critères  tels que le salaire moyen et la
de carrière 3 ans après la sortie de l’école, mais aussi le nombre d’élèves ou la parité homme-femme.

Source: lepetitjournal.com (4 décembre 2012)

mardi 4 décembre 2012

Les temps de l'indicatif des verbes en -ir

On va réviser les temps de l'indicatif des verbes en -ir, réguliers et irréguliers. Cliquez sur les verbes que vous préférez réviser.

                      VERBES RÉGULIERS                             VERBES IRRÉGULIERS

            COURIR                                       VENIR                                            FUIR 

dimanche 2 décembre 2012

Les temps de l'indicatif des verbes en -er

On va réviser les temps de l'indicatif des verbes en -er, réguliers et irréguliers. Cliquez sur les verbes que vous préférez réviser.


              VERBES RÉGULIERS                       VERBES À CHANGEMENT D'ACCENT        
      

        VERBES PRONOMINAUX                 VERBES EN -CER                  VERBES EN -YER

                                                  
                                                                        ALLER