jeudi 26 septembre 2013

L'origine des "tapas"

Les tapas (singulier: tapa) sont des amuse-gueules d'origine espagnole. On en parle généralement pour faire référence à plusieurs petits plats, ainsi qu'on les consomme habituellement.

Une théorie estime que le mot tapa vient du francique tappo (cf. français "tapon" et "tampon") d'où dérive le castillan tapar qui signifie boucher, recouvrir.


Il existe plusieurs versions de légendes sur l'origine des tapas:

Une des plus connues renvoie au Moyen âge, pendant le règne de Alfonso X el Sabio au XIIIe siècle. On dit que le roi, souffrant, se vit prescrire du vin, et pour éviter les effets de l'alcool sans manger, prenait des amuses-bouches en accompagnement de la boisson. Après son rétablissement, il a décidé que, dans les châteaux de Castille le vind evait se servir convenablement accompagné par une ration de nourriture. Avec cette mesure, les consommateurs étaient moins affectés par les effets de l'alcool.

Une autre version attribue la création du terme "tapa" à une cisite du roi Alfonso XIII en Province de Cadix, dans laquelle il s'est arrêté dans une auberge. Étant assis, à la terrasse, un courant d'air s'est levé, et l'aubergiste, pour éviter que la poussière ou le sable tombe dans le verre, a trouvé comme solution de boucher (tapar) les verres avec des tranches de jambon. La solution de l'aubergiste a plu au roi parce qu'il a redemandé du jambon.

L'authenticité des ces anecdotes reste néanmoins douteuse, car l'usage du pain dur ou de soucoupes pour boucher les verres n'est mentionné qu'à partir du XVIIIe siècle. Cepensant, il est intéressant de constater que les légendes  les plus populaires attribuent l'intervention, directe ou non, des rois à l'origine de la "tapa".

Une version populaire plus simple raconte que la tradition des tapas a pour origine une casse-croute des paysans pour attendre l'heure du déjeuner, et que cette nécessité était meilleure en prenant un aliment accompagné d'un peu de vin. De cette manière, au milieu du XIXe siècle en Andalousie, on mettait des morceaux de fromage, de jambon ou de "lomo" sur les verres de vins, bouchant leurs contenus.

Depuis le XXe siècle, ce n'est pas du tout pareil en Espagne. Il y a des zones où il faut payer les "tapas" quand on commande un vin ou une bière mais généralement, les "tapas" sont inclues dans le prix des boissons. Il y a des régions où elles sont tellement importantes que les consommateurs choisissent les bars où ils vont "de vinos" (boire plusieurs coupes de vin dans des bistrots différents) en fonction des tapas qu'on y offre. 

Source:vouloirtoujourstoutsavoir.blogspot.com

Donnez des exemples de "tapas" qu'on peut prendre dans votre ville.




Aucun commentaire: