mardi 26 février 2013

Le top de la musique française 2012

Voilà 11 clips pour un moment de détente. Lisez les paroles ou écoutez tout simplement les chansons. À votre choix!



lundi 25 février 2013

Les succès français au Goya

Les artistes français qui participaient à la 27e cérémonie des Goya (les prix du cinéma en Espagne) ont eu de grands succès (excepté Jean Rochefort qui n'a pas obtenu le prix au meilleur acteur pour le film "El artista y la modelo" de Trueba). 

"Intouchables" a gagné le prix au meilleur film européen.
Sylvie Imbert a obtenu le Goya de Meilleur maquillage et/ou coiffure pour "Blancanieves 
Alain Bainée a obtenu le Goya de la meilleure direction artistique pour "Blancanieves".


"Vive le cinéma !": c´est la phrase qu´a prononcée (en français) une Sylvie Imbert, émue, en recevant son Goya . Un travail remarquable dans un film en noir et blanc et muet où les images ont une importance capitale et où le maquillage joue un rôle clé. Sylvie Imbert, établie en Espagne depuis longtemps, est sans doute l´une des maquilleuses les plus appréciées du cinéma espagnol. 





Alain Bainée, l´autre Français de la cérémonie, vainqueur du Goya à la Meilleure direction artistique pour le même film était aussi très ému. En remerciant, il a avoué son amour de l´Espagne où il réside depuis 22 ans. Deux grands professionnels du cinéma français qui sont partie intégrante du cinéma espagnol.


La France a aussi triomphé avec son film fétiche "Intouchables". Pour cette occasion, on a pu voir les réalisateurs, Eric Toledano et Olivier Nakache, recevoir leur prix à Madrid. Très heureux, ils ont lu un texte en espagnol, dans lequel il remerciaient les membres de l´Académie de Cinéma et, le Festival de Saint-Sébastien (où leur film a été vu pour la première fois).


Le cercle français se ferme avec la participation de plusieurs sociétés françaises au grand vainqueur des Goya 2013, le film de Pablo Berger, "Blancanieves". "Noddles" et "Arté France" sont quelques exemples d´une production française qui a contribué a réaliser le plus beau film espagnol de l´année.


Source: lepetitjournal.com (25 février 2013)

dimanche 17 février 2013

mardi 12 février 2013

Le Carnaval à Paris et à Nice

Descendant direct de la Fête des Fous, le Carnaval de Paris reprend une tradition qui existait déjà au Moyen-âge et a été pendant des siècles l’un des plus importants du monde. 
Il se déroule le Dimanche Gras (qui précède le Mardi Gras) et la présence d’une vache en tête du cortège évoque la Promenade du Bœuf-Gras, tradition historique de ce carnaval. Un moment oublié, il revient peu à peu sur le devant de la scène et sa fréquentation connaît une constante augmentation depuis 2008. 

Carnaval populaire dont le thème de 2013 est « Le Monde des Jouets », il associe habitants, acteurs locaux, artistes de rue et musiciens. Musique et arts de rue sont à l’honneur, et de nombreux groupes, ensembles de percussions, fanfares, artistes de rue, chars et marionnettes géantes défilent à travers 5 arrondissements de Paris. 




Evénement phare de la Côte d’Azur en hiver, ce carnaval fait partie des plus grands du monde et propose toute une variété de spectacles. Cette année, le Carnaval de Nice 2013  aura pour thème « Rois des Cinq Continents ».

Cette manifestation grandiose est le cadre de différents événements tels que batailles de fleurs, parades géantes et colorées de jour comme de nuit, chars illuminés…Plus de 100 musiciens et danseurs des 4 coins du monde, des personnages vêtus de costumes extravagants et des artistes de rue se retrouvent sur la Promenade des Anglais pour plus de 15 jours de fête. 


Le carnaval de Nice se distingue par les traditionnelles batailles de fleurs, qui ont été organisées à l’origine pour distraire les premiers touristes, mais sont vite devenue un événement incontournable. 
Des personnes costumées sur les chars lancent toutes sortes de fleurs sur le public, et un cortège de mises en scène florales sur le même thème que les chars est créé. 



Toutes ces animations ont pour but de valoriser la qualité et la diversité de la production de fleurs locale, qui constitue 80% des fleurs utilisées.
Les chars monumentaux (de 8 à 17m de haut) sont créés par la Maison du Carnaval, au sein de laquelle des passionnés de tous les horizons et de toutes les formations collaborent pour concevoir ces œuvres éphémères. 


Source:blog-fr.hostelbookers.com

lundi 11 février 2013

Les Françaises qui ont été reines d'Espagne

XIIIème siècle

Blanche d'Artois, fille du comte Robert Ier d'Artois  (frère du roi Louis IX de France) est née et décédée en France. Elle a épousé  Henri Ier de Navarre dit "Le Gros", à l'âge de 21 ans. Elle est devenue veuve 4 ans plus tard et est décédée à l'âge de 54 ans à Paris.



XIIIème siècle



Jeanne de Champagne est née et décédée en France. Elle était fille de Blamche d'Artois. Elle a été reine de Navarre et de France. À l'âge de onze ans, elle a épousé l'héritier de la couronne de France Philippe IV "Le beau". Elle a eu six enfants dont trois ont été rois de France et une fille, Isabelle, reine consorte d'Angleterre. Jeanne est morte à l'âge de 34 ans.


XIVème siècle


Blanche de Borbon, nièce du roi de France, est née en France. À 14 ans, elle a épousé Pierre le Cruel, roi de Castille. Elle a été repoussée par son époux deux jours après le mariage. Elle a été assassinée sur l'ordre du roi, en Espagne, à l'âge de 22 ans.






XIVème siècle

Blanche d'Évreux, fille de Philippe III de Navarre et de Jeanne de Champagne, était déjà veuve à lâge de 22 ans. À 33 ans, elle a épousé le futur roi Jean d'Aragon. Ils ont eu trois enfants. Elle est morte en Espagne, à l'âge de 54 ans.



XIVème siècle

Catherine de Foix o Catalina de Navarra , soeur du roi Louis XI de France, a épousé Jean III d'Albret, à l'âge  de 16 ans quand elle était déja reine de Navarre. Elle a eu 13 enfants et est décédée en France à l'âge de 49 ans.






XVème siècle
Madeleine de France ou Madeleine de Navarre fille du roi Charles VII de France, a épousé Gaston de Foix à l'âge de 19 ans. Ils ont eu deux enfants. À 27 ans, elle est devenue veuve et regente du royame de Navarre jusqu'à la majorité de ses enfants. Elle est décédée en Espagne, à l'âge de 52 ans.





XVIème siècle


Marguerite d’Angoulême ou Marguerite de Navarre, était la soeur  du roi François I de France.  À 17 ans, elle  s'est mariée pour la première fois. À l'âge de 35 ans, veuve et sans enfant, elle s'est remariée à Henri II d'Albret, roi de Navarre. Elle a eu deux enfants dont la fille sera la dernière reine de Navarre. Elle est morte en France à l'âge de 57 ans.




XVIème siècle


Élisabeth de France ou Isabelle de Valois est née en France. Elle était la fille du roi de France  Henri II et la troisième épouse de Philippe II d'Espagne. Elle s'est mariée à l'âge de quatorze ans. Elle est morte en couches , en Espagne, lors de la naissance de son troisième enfant, à l'âge de 23 ans.




XVIIème siècle

Élisabeth de France ou Élisabeth de Bourbon était la fille du roi de France Henri IV . Elle  a épousé le futur roi Philippe IV d'Espagne, à l'âge de 13 ans. En raison du jeune âge de Philippe IV, qui n'a que dix ans, on tient Elisabeth à l'écart de la cour et de son époux. Elle donna à son mari huit enfants dont seulement deux sont arrivés à l'adolescence. Elle est décédée  en accouchant de son neuvième enfant en Espagne, à l'âge de 42 ans.






XVIIème siècle


Marie Louise d'Orléans, princesse française née à Paris, était la fille de Philippe Ie . Elle a été la première épouse du roi Charles II d'Espagne. Elle s'est mariée à l'âge de 17 ans. Elle n'a pas eu de descendance et est morte, en Espagne, à l'âge de 27 ans




XVIIIème siècle

Louise-Élisabeth d'Orléans, dite Mademoiselle de Montpensier  fille légitimée de Louis XIV est née à Versailles. Elle s'est mariée à l'êge de 12 ans avec le futur roi Louis I d'Espagne qui avait 15 ans.  Louise, veuve à 15 ans, a regagné discrètement Paris où elle est morte dans l'oubli à 33 ans.




Sources: wikipedia.org, enciclonet.com


.

dimanche 10 février 2013

Les Espagnoles qui ont été reines de France

Vous savez que, pendant des siècles, le mariage des membres de la noblesse était négocié en raison des alliances politiques et n'avait rien à voir avec l'amour. Certaines femmes de la noblesse espagnole ont épousé des rois français et sont devenues reines du pays voisin. Les connaissez-vous?

XIIème siècle
Constance de Castille est la première Espagnole qui , au Moyen Âge, épouse un roi français. Fille de Alphonse VII de Castille, elle a eu deux enfants avec Louis VII dit "Louis le Jeune". Elle s'est mariée à 18 ans et est décédé à la suite du deuxième accouchement, à l'âge de 22 ans. 



XIIIème siècle
Blanche de Castille, fille de Alphonse VIII de Castille, a épousé Louis VIII à l'âge de 12 ans. Ils ont eu 9 enfants. Elle a été Régente de France
à la suite de la mort du roi car le dauphin, Louis IX dit "Saint Louis", n'avait que 12 ans. Elle a été célèbre par sa beauté et par sa sagesse.



XIVème siècle


Isabelle d'Aragon, fille de Jacques Ier "le Conquérant", a épousé le fils de Saint Louis, Philippe III dit "Philippe le Hardi", à l'âge de 14 ans. Ils ont eu 4 fils. Quand elle était enceinte de son cinquième fils, elle a décédé à la suite d'une chute de cheval à l'âge de 24 ans.






Blanche de Navarre, fille du roi Philippe III de Navarre, a épousé (à l'âge de 17 ans) Philippe VI de Valois, veuf et de 40 ans son aîné. Le mariage a eu une courte durée puisque le roi est mort l'année suivante. Elle a eu une fille posthume et ne s'est jamais remariée.




XVIème siècle

Éléonore de Habsbourg ou d'Autriche, soeur de l'empereur Charles Quint, avait déjà été reine de Portugal. Elle est née aux Pays-Bas et après la mort de son premier mari, elle a épousé François Ier de France ( veuf aussi ), à l'âge de 32 ans . Elle n'a pas eu d'enfants. À nouveau veuve, elle est retournée en Espagne pour y mourir. 







XVIIème siècle

Anne d'Autriche, fille de Philippe III, a épousé Louis XIII et a été la mère de Louis XIV, le Roi Soleil. Elle est née en Espagne, s'est mariée à l'âge de 14 ans et après la mort de son époux, elle a été nommée regente de France jusqu'à 10 ans avant sa mort (à Paris, à l'âge de 65 ans ).





XVIIème siècle





Marie-Thérèse d’Autriche, fille de Philippe IV, a épousé son cousin Louis XIV, à l'âge de 22 ans. Elle a eu six enfants dont cinq sont décédés avant leur cinquième anniversaire. Elle est morte à Versailles à l'âge de 44 ans.



XIXème siècle

Eugénie de Montijo, fille du comte de Teba, est née en Espagne. Célèbre par sa beauté, elle a épousé l'empereur Napoléon III à l'âge de 27 ans et elle est devenue empératrice de France. Après la chute de l'empire, elle a vécu dans l'exile. Elle n'a eu qu'un enfant: Louis-Napoléon Bonaparte. Elle est décédée à Madrid, à l'âge de 94 ans; 53 ans après la mort de son mari et 41 ans après la mort de son fils.



Source: wikipédia.org

vendredi 8 février 2013

Les sculptures contemporaines de Paris

Se promener dans les rues de Paris est toujours une belle surprise pour le visiteur de la "ville lumière". En plus de ses beaux monuments anciens ( des oeuvres magnifiques conservées au cours des siècles éblouissant les touristes ), on y peut trouver toute une galerie d'art en plen air. Des contrastes entre l'ancien et le moderne parsèment les jardins, les places, les rues... Je veux vous offrir un petit tour dans le domaine de la sculpture moderne parisienne.


Les sculptures contemporaines de Paris: le quartier de La Défense

jeudi 7 février 2013

La tendance « spotted » : je drague et je tag

Qui n’a jamais été frustré après avoir croisé la fille ou le garçon de ses rêves dans un bus, une bibliothèque, ou le couloir de la fac ? Un regard, une main dans les cheveux… et c’est le coup de foudre. Mais comment l’aborder ? C’est mission (presque) impossible. Presque car désormais, il y a Spotted.

« To be spotted » : expression anglaise signifiant « être repéré ». Ici, rien à voir avec les services secrets, le terme est plutôt devenu le principe même de ces pages Facebook qui fleurissent de jour en jour, principalement au cœur des universités européennes.


Phénomène nouveau, il s’étend partout en Europe : les créateurs y expliquent que leur leitmotiv est de donner un peu de gaité et de réconfort dans le cadre de la fac, de moins en moins fun.

Le principe est simple : vous envoyez un message aux administrateurs du groupe, décrivant la cible repérée, l’heure, le lieu, de façon originale… Le message est publié anonymement, et si cette personne suit également la page Spotted, vous avez peut-être une chance qu’elle se reconnaisse. Bien entendu, les administrateurs ne fournissent pas de service après-vente. On dira que « Spotted » marche un peu comme les petites annonces du cœur que l’on retrouvait parfois dans les journaux d’antan. Sauf que là, l’attente est évidemment moins longue et le flirt est à portée de clics.

Aussi, sur les pages des diverses facultés, l’ambiance est légère et créative. Sur le Spotted USAL, de la faculté de Salamanque, les déclarations vont bon train : "Très belle fille, tu as les cheveux bruns. Tu étais à la Bibliothèque de Las Conchas et tu portais une écharpe rouge. Je me suis perdu dans tes yeux quand tu m’as demandé l’heure… qui es-tu ? On peut se revoir pour prendre un café ?".


Pour qui ? Tous les étudiants, qui ne sont pas des dragueurs invétérés au point d’aller demander direct son 06 à quelqu’un. Pour les timides. Pour les poètes. Pour les étudiants en mal de rencontres pendant les révisions.
Pour quoi ? Rencontrer l’amour. Non, trêve de plaisanterie, pour essayer de prendre un café avec le mec ou la fille qui nous a fait craquer pendant qu’on fichait nos cours de sociologie, ou au moins savoir comment il/elle s’appelle, parce qu’on a parié sur son prénom et que ça nous triture l’esprit.
Une nécessité ? Si le phénomène s’étend à ce point, sûrement. La problématique touche tout le monde. Dans la rue, au boulot, au supermarché, l’amour nous guette partout ! Spotted vous donne juste la possibilité de mettre un nom sur ce mec qui vous épie derrière le rayon frais ou cette fille qui vous fixait à la machine à café.
Phénomène croissant, utile, drôle, Spotted est-il efficace ? On ne le sait pas encore.

Source: cafebabel.fr

DITES SI CES AFFIRMATIONS SONT VRAIES OU FAUSSES:

Spotted permet de vous mettre en contact avec un(e) inconnu(e) qui vous plaît.
L'inconnu(e) sait qu'il/elle est le/la destinataire de votre message.
Les universités européennes sont de plus en plus amusantes pour les étudiants,
On peut publier le message tout directement sur le site.
On reçoit toujours une réponse.
Ce genre de messages existait déjà sous un autre format.
Spotted est créé pour tous les étudiants.
Spotted devrait s'étendre à d'autres domaines de la vie.

Pour vérifier, cliquer sur Commentaire.