mardi 8 mars 2011

Il reste encore un long chemin à parcourir!

Malgrè la lutte des femmes pour l'égalité avec les hommes qu'on célèbre aujourd'hui, à la maison le poids des traditions persiste.

Pour une écrasante majorité des couples concernés (82 %), les femmes sont "décisionnaires" en matière d'éducation des enfants.


Ce chiffre confirme les résultats de plusieurs études mettant en évidence que, malgré les discours sur la plus forte implication des hommes dans la vie familiale, trois activités restent systématiquement assurées par les mères : garder les enfants lorsqu'ils sont malades, les habiller ou vérifier qu'ils sont habillés, et s'occuper de leurs devoirs.

De plus, dans beaucoup de sociétés, elles doivent s'occuper des parents (les leurs et ceux du conjoint ) quand ils ne peuvent plus être indépendants.


Il rappelle donc, s'il en était besoin, que ce ne sont pas seulement les tâches domestiques dont la répartition reste déséquilibrée au sein des couples (80 % sont assurées par les femmes) mais aussi les activités familiales et parentales.


Le poids des normes et la représentation traditionnelle des rôles restent tels qu'il est difficile, pour les hommes qui le souhaitent, de faire valoir, au travail, leur volonté de consacrer plus de temps à leurs enfants, et difficile pour les femmes d'organiser le partage effectif de ces responsabilités.

Une réelle transformation supposerait un changement de mentalités (qui a déjà lieu chez les jeunes générations ) mais également une révision en profondeur de l'organisation du travail et du temps de travail, ainsi que des occasions données aux pères d'exercer pleinement leur paternité ou d'assumer d'autres responsabilités familiales en les conjuguant avec leur vie professionnelle.

Source: lemonde.fr (8 mars 2011)
Enregistrer un commentaire