jeudi 23 mai 2013

Histoire de la langue française

Le français est une langue romane. Sa grammaire et la plus grande partie de son vocabulaire proviennent des formes orales et populaires du latin, telles que l’usage les a transformées depuis l’époque de la Gaule romaine. 
Les Serments de Strasbourg, de 842 lors de l’alliance entre Charles le Chauve et Louis le Germanique, rédigés en langue romane et en langue germanique, sont considérés comme le plus ancien document écrit en français.

Au Moyen Âge, la langue française est faite d’une multitude de dialectes qui varient considérablement d’une région à une autre. On distingue principalement les parlers d’oïl (au Nord) et les parlers d’oc (au Sud). Avec l’établissement et l’affermissement de la monarchie capétienne, (dans le nord)  c’est la langue d’oïl qui s’impose progressivement.
Cliquez sur l'image
pour l'agrandir
Mais on peut dire que la France est, comme tous les autres pays d’Europe à cette époque, un pays bilingue : d’une part, la grande masse de la population parle la langue vulgaire (ou vernaculaire), qui est aussi celle des chefs-d’œuvre de la littérature ancienne (la Chanson de Roland, le Roman de la rose...) ; d’autre part, le latin est la langue de l’Église, des clercs, des savants, de l’enseignement, et c’est aussi l’idiome commun qui permet la communication entre des peuples aux dialectes plus ou moins bien individualisés.
Malgré la progression continue du français, cette coexistence se prolonge jusqu’au XVIIe siècle, et même bien plus tard dans le monde de l’Université et dans celui de l’Église.
En 1635, Richelieu a fondé l’Académie française pour donner une unité linguistique au royaume. L’éclat et la puissance de la monarchie française, le raffinement de la culture, les perfectionnements apportés à la langue par l’Académie et les grammairiens,  font que le français déborde rapidement, aux XVIIe et XVIIIe siècles, le cadre de la nation. 

 

C’est la langue de l’aristocratie et des personnes cultivées dans tout le Nord de l’Europe, en Allemagne, en Pologne, en Russie... C’est aussi la langue de la diplomatie. Tous les grands traités sont rédigés en français, alors qu’ils l’étaient auparavant en latin. L’empire de la langue française dépasse largement (et c’est une constante) l’empire politique et économique de la France.
Source:www.academie-francaise.fr

QUESTIONS:
  1. Est-ce que le français vient du latin classique?
  2. Pourquoi la langue d'oïl s'est-elle imposée finalement?
  3. Pourquoi on appelle le "quartier latin" le quartier où est placée la Sorbonne?
  4. Quel est le but de l'Académie Française?

Aucun commentaire: