lundi 25 janvier 2016

Les Espagnols vus par les Espagnols

Chaque pays et chaque région du monde a sa propre liste de stéréotypes et de clichés culturels.Ces caractéristiques, qu'elles soient vraies ou fausses, ont inspiré divers auteurs pour créer des cartes géographiques à caractère humoristique. Voilà la carte des stéréotypes des Espagnols vus par les Espagnols eux-mêmes, et détaillée par région, réalisée par le magazine BuzzFeed, qui nous révèle les caricatures et les clichés les plus cruels, liés aux différences culturelles entre communautés autonomes en Espagne.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Selon cette carte humoristique, la réputation des Catalans se confirme : ils sont étiquetés comme de gros radins. Leur créativité est tout de même soulignée avec la présence de nombreux festivals de musique et de designers. 

Au Baléares, les Majorquins sont considérés comme "presque catalans", mais la population est avant tout envahie d'Allemands. A côté, à Ibiza, c'est "fête et drogue 24h/24". 
La communauté valencienne s'imprègnent des clichés des zones précédentes avec la présence de festivals de musique "mais moins chers", sur la côte ainsi que celle d'écoles de la "route du bakalao", en référence au mouvement de clubbers sur la côte valencienne dans les années 1980 et 1990, associé à une grande consommation de drogues.


Les Andalous ont une réputation de personnes peu travailleuses bien ancrée, avec le mot "fainéants" écrit en grosses lettres sur la carte... Avec une mention "encore plus fainéants" pour la province de Cadix. La région la plus ensoleillée d'Espagne est aussi représentée par ses immenses serres de productions horticoles, et ses plages pour "vacances d'été des gens friqués".
Le stéréotype choisi pour représenter la Galice est "trafiquants de drogues". En effet, la région a la réputation d'avoir un narcotrafic encore plus développé que son industrie du poisson. 
Les Basques sont essentiellement vus comme des indépendantistes, parfois grossiers dans leur manière de s'exprimer. 
Quant à la région de Navarre, elle serait peuplée de gens qui "courent ivres devant des taureaux", en référence aux célébrations de Sanfermines à Pampelune.

Alors que les Madrilènes sont caricaturés comme des prétentieux égocentriques, les habitants de Castille et Léon apparaissent aussi froids que leur région est grande. Et conservateurs, très conservateurs.La région d'Extrémadure n'a pas la cote elle non plus. Les habitants de sa province de Caceres seraient constitués par un ramassis de consanguins et ceux de Badajoz "auraient préféré ne pas naître ici", s'ils ne sont pas associés aux nombreux crimes qui s'y sont déroulés et qui ont marqué l'histoire espagnole.

Certaines régions sont représentées uniquement par leur spécialité gastronomique, comme s'il s'agissait de la seule chose à y découvrir. C'est le cas de La Rioja avec le vin, les anchois en Cantabrie et les viandes dans la province de Salamanque ou au nord de l'Extrémadure. D'autres régions ont pour plus grand symbole un artiste célèbre qui y est né. C'est le cas des Asturies avec le chanteur Melendi, dans la province de Saragosse avec l'acteur Paco Martínez Soria ou encore la province de Jaén avec le chanteur Raphael.


Source: lepetitjournal.com


Quel est le stéréotype des Espagnols dans votre pays?

Si vous êtes espagnols, pouvez-vous y ajouter d'autres stéréotypes? 



Enregistrer un commentaire