mercredi 11 mars 2009

L'échelle


Quant à la malédiction de l’échelle, il faut y voir une survivance de la foi antique dans le caractère sacré du triangle : une échelle appuyée contre un mur dessine en effet une forme triangulaire, qui ne peut être rompue sans sacrilège.


On raconte aussi qu’à l’époque de la guillotine, seul le condamné à mort passait sous l’échelle alors que le bourreau prenait bien garde de la contourner.

Enregistrer un commentaire