dimanche 8 mars 2009

Marinette

Georges Brassens a été un auteur-compositeur-interprète français engagé politiquement, critique et plein du sens de l'humour. Il a influencé la chanson européenne de toute une génération. Ses chansons ont été chantées en plusieurs langues dont l'espagnol.


On va écouter sa chanson "Marinette" dont la parole et vraiment drôle. Mais si vous ne la comprenez pas bien, vous aurez l'occasion de sourire (ou de rire) avec la version espagnole chantée par La Mandrágora.



MARINETTE

Quand j’ai couru chanter ma petite chanson pour Marinette
La belle, la traîtresse était allée à l’opéra
Avec ma petite chanson, j’avais l’air d’un con, ma mère
Avec ma petite chanson, j’avais l’air d’un con
Quand j'ai couru porter mon pot de moutarde à Marinette
La belle, la traîtresse avait déjà fini de dîner
Avec mon petit pot, j’avais l’air d’un con, ma mère
Avec mon petit pot, j’avais l’air d’un con
Quand j'offris pour étrenne une bicyclette à Marinette
La belle, la traîtresse avait acheté une auto
Avec mon petit vélo, j’avais l’air d’un con, ma mère
Avec mon petit vélo, j’avais l’air d’un con
Quand j'ai couru tout chose au rendez-vous de Marinette
La belle disait: "Je t’adore" à un sale type qui l'embrassait
Avec mon bouquet de fleurs, j’avais l’air d’un con, ma mère
Avec mon bouquet de fleurs, j’avais l’air d’un con
Quand j'ai couru brûler la petite cervelle à Marinette
La belle était déjà morte d'un rhume mal placé
Avec mon revolver, j’avais l’air d’un con, ma mère
Avec mon revolver, j’avais l’air d’un con
Quand j'ai couru lugubre à l’enterrement de Marinette
La belle, la traîtresse était déjà ressuscitée
Avec ma petite couronne, j'avais l'air d'un con, ma mère
Avec ma petite couronne, j'avais l'air d'un con




Enregistrer un commentaire